Nous soutenons l'Hannuaire

Actualités

Etudiant et entrepreneur en même temps ? C’est possible !

Etudiant et entrepreneur en même temps ? C’est possible !

Etudiant et entrepreneur en même temps ? C’est possible !

Un nouveau projet lancé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche : le gouvernement mise sur les jeunes avec la création d’un statut étudiant-entrepreneur mis en place dès septembre.

Le 19 juin dernier, le gouvernement a annoncé la création d’un statut étudiant-entrepreneur pour la rentrée 2014. Tous les établissements d’enseignement supérieur ont reçu une circulaire pour pouvoir délivrer une formation et un diplôme dédié à l’entrepreneuriat. L’initiative s’inscrit dans le cadre du PEPITE (Plan Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) qui lutte contre le chômage des jeunes en France.

Ce statut permet aux étudiants qui souhaitent monter leur entreprise de pouvoir se consacrer à leur projet en parallèle de leurs études. L’étudiant entrepreneur obtient alors un aménagement de ses études, avec la possibilité de remplacer les stages par son projet personnel. En parallèle, l’étudiant pourra être accompagné par deux tuteurs, dont un chef d’entreprise, et bénéficiera d’un accès exclusif à un espace de coworking. Autre nouveauté, les étudiants peuvent conserver leurs avantages sociaux (sécurité sociale, bourses, tarifs réduits…) jusqu’à leurs 28 ans… De quoi relancer le désir d’entreprendre rapidement chez les jeunes ! Des modules de formation à la création d’entreprise seront également mis en place dès septembre 2014, ainsi que l’établissement d’un diplôme « étudiant entrepreneur ». L’objectif du gouvernement est d’atteindre 20 000 créations ou reprises d’entreprises par des jeunes étudiants d’ici quatre ans.

 

Le statut étudiant-entrepreneur, quelles modalités ?

Le statut est accessible à tous les jeunes diplômés et étudiants de moins de 28 ans. Cependant, il ne sera pas automatiquement délivré. Le statut devra faire l’objet d’une étude de dossier, validé par un jury. La demande peut être faite à n’importe quel moment de l’année et la réponse est assurée rapide.

 

Encore trop peu d’étudiants entrepreneurs aujourd’hui en France

Seuls 3% des créateurs d’entreprises étaient étudiants en 2013. Si dans les écoles de commerce et de management il existe des filières entrepreneuriales, celles-ci ne sont pas assez développées dans les autres établissements du supérieur. Peu d’étudiants sont accompagnés dans la mise en œuvre de leur projet sur le long terme. La Young Entrepreneur School à Nice est la première école de formation à la création d’entreprise à avoir vu le jour en France. Cette initiative initiera certainement le développement de nouvelles écoles dédiées aux entrepreneurs en herbe.

Les jeunes sont les créateurs d’emplois de demain, c’est pour cela qu’il est impératif aujourd’hui d’agir. L’enseignement pratique doit dépasser les cours théoriques au sein du cursus des écoles, en formant ces jeunes directement sur le terrain.