Nous soutenons l'Hannuaire

Actualités

Ouverture du dimanche : consommer est devenu un loisir

Ouverture du dimanche : consommer est devenu un loisir

Ouverture du dimanche : consommer est devenu un loisir

Par Guillaume Cairou.

Je me félicite de cette décision de la Cour d’appel au nom du Club des Entrepreneurs.

Je continue d’ailleurs de plaider en faveur d’une plus grande flexibilité en matière de travail dominical et j’invite le législateur à aller aussi loin que possible pour créer de l’emploi.

L’ouverture du dimanche, une avancée indispensable

Le travail le dimanche, c’est typiquement l’une des avancées structurelles que nous devons faire pour faire évoluer le modèle social et économique français. Que le législateur protège le droit de ne pas travailler le dimanche, c’est une chose. Mais les envies des consommateurs changent, les envies des travailleurs changent, les besoins des entreprises évoluent !

Il faut parler de la législation qui n’a fait que s’embrouiller depuis l’instauration du repos dominical en 1906, et fait aujourd’hui l’objet de tellement de dérogations en pagaille qu’elle n’a plus de raison même d’exister !

Pourquoi interdire à nos salariés de travailler alors qu’ils gagnent plus ? Augmenter son salaire en faisant des heures supplémentaires le dimanche, notamment pour les étudiants qui doivent financer leurs études, c’est, selon moi, une aubaine pour lutter contre leur précarisation !

On ne peut pas rester dans ce blocage

Quand vous avez des gens qui veulent travailler, ils doivent être libres de travailler !

Il est impossible de comprendre que les supermarchés Monoprix ou la parfumerie Sephora soient contraints de fermer à 21h sur les Champs-Elysées alors que nous sommes l’une des premières destinations touritiques mondiales !

Consommer est devenu un loisir

Chacun sait que le shopping est l’occasion de se retrouver en famille. On voit bien le décalage qui existe aujourd’hui entre une loi vieille de plus de 100 ans et une société dont les moeurs ont évolué ! Et puis, cette loi a été conçue alors qu’il n’y avait pas internet, pas les réseaux sociaux, pas le ecommerce. Il faut aussi l’interdire le dimanche alors si on suit ce raisonnement ridicule qui vise à faire interdire l’ouverture le dimanche !
Les gens courent toute la semaine, il faut leur laisser la possibilité de faire des achats plaisir le dimanche. Il s’agit donc avant tout de répondre aux besoins du consommateur !