Nous soutenons l'Hannuaire

Actualités

L’UE, une énigme utile pour les entrepreneurs, un handicap pour les patrons de TPE

L’UE, une énigme utile pour les entrepreneurs, un handicap pour les patrons de TPE

L’UE, une énigme utile pour les entrepreneurs, un handicap pour les patrons de TPE

L’Union européenne est jugée très influente sur leur activité mais incompréhensible aux yeux des entrepreneurs, handicapante en matière de fiscalité et de règles administratives pour les patrons de TPE.

Le FN en tête? Peut-être… En attendant le scrutin européen du 25 mai, les sondages qui tentent non seulement de prévoir son issue mais aussi d’évaluer la manière dont les citoyens français évaluent l’importance de l’Union européenne dans leur vie se multiplient. C’est le cas de deux enquêtes d’opinion publiées ce jeudi et qui s’intéressent en particulier à celle des entrepreneurs et des patrons de très petites entreprises.

Les entrepreneurs reconnaissent l’importance de l’UE pour leurs affaires…

Pour 64% des créateurs d’entreprises interrogés pour le Club des entrepreneurs, l’Union européenne a un impact très important sur les entreprises françaises. La moitié d’entre eux jugent d’ailleurs que cet impact est grandissant. A l’inverse, seuls 9% estiment qu’il est faible ou moyennement important.

…mais ne comprennent pas bien son fonctionnement

Mais les trois quarts (75%) sont incapables de dire quelle institution a le plus d’influence sur les activités des entreprises. Ils sont également très nombreux (62%) à ne pas être en mesure de citer le texte qui a eu le plus de poids dans leurs affaires.

Pourtant, sans savoir réellement comment les institutions fonctionnent et de quelle manière la réglementation européenne oriente leurs activités, ils sont près de 80% à estimer que l’impact de l’UE sur leurs activités est un atout

Ce sondage a été réalisé auprès de 1003 entrepreneurs le 5 et le 17 mai.

Des patrons de TPE beaucoup plus négatifs…

Ce jeudi toujours, l’entreprise de services Fiducial publie une autre enquête réalisée par l’Ifop auprès de patrons de très petites entreprises. Il apparaît qu’à l’inverse des entrepreneurs interrogés dans le cadre du sondage cité plus haut, la majorité de ces dirigeants jugent l’Europe plutôt négativement. Pour 61% d’entre eux, elle représente un « handicap en matière d’emploi et de fiscalité », et pour 63%, elle l’est « en matière de réglementations administratives ». Une proportion similaire (61%) estime que « l’organisation politique de l’UE est une source d’inaction« .

…qui devraient voter majoritairement à droite

Enfin, cette enquête d’opinion s’intéresse aux intentions de vote des dirigeants de TPE. La majorité (52%) d’entre eux comptent mettre dans l’urne un bulletin de droite lors du scrutin de dimanche, dont 35% pour l’UMP et 12% pour le FN. Modem et UDI recueilleraient 17% des voix.

Ce sondage a été réalisé par téléphone du 7 au 22 avril auprès d’un échantillon de 1002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), représentatifs des différents secteurs d’activité de l’entreprise, de leur taille et de leur région d’implantation de l’entreprise.

Retrouver l’article original.