Nous soutenons l'Hannuaire

Emploi, entreprise, fiscalité

Le taux d’IS pour les bénéfices réinvestis

Le taux d’IS pour les bénéfices réinvestis

Les prélèvements de l’Etat ne cessent d’augmenter depuis quelques années. Plus de 54 000 entreprises étaient en défaillance en 2013 : les entreprises croulent sous les dettes et n’arrivent pas à s’en sortir. L’IS actuellement à 33%, tant que la fiscalité ne sera pas simplifiée, il n’y aura pas suffisamment d’investissements pour créer des emplois et éviter les paradis fiscaux. Il devient urgent et nécessaire de faire quelque chose dès 2014.

Notre préconisation : Réduire le taux d’IS à 25% pour les bénéfices réinvestis.

La France a le taux d’imposition le plus élevé de l’Union Européenne, contre 20% en moyenne pour les autres pays membres. De 2000 à 2013, tous les Etats membres ont baissé leur taux d’IS de façon plus ou moins importante : le taux de la Bulgarie est passé de 32,5% à 10% en 3 ans.

Commencer par réduire le taux d’IS chaque année avant la fin du quinquennat pour les grandes entreprises. Les plus petites sociétés (CA de moins de 10 millions d’euros) ont encore plus besoin de bénéficier d’une réduction de l’impôt : il faut inciter les dirigeants d’entreprises à investir et à embaucher.

Share Button