Nous soutenons l'Hannuaire

Actualités

Guillaume Cairou : « Aujourd’hui, avec 6 millions et demi de chômeurs, 25 %de jeunes au chômage, on assiste déjà à une remise en cause de notre modèle social. »

Guillaume Cairou : « Aujourd’hui, avec 6 millions et demi de chômeurs, 25 %de jeunes au chômage, on assiste déjà à une remise en cause de notre modèle social. »

Guillaume Cairou : « Aujourd’hui, avec 6 millions et demi de chômeurs, 25 %de jeunes au chômage, on assiste déjà à une remise en cause de notre modèle social. »

_H8A0231-min

Dans une interview à l’Hebdo Bourse Plus, Guillaume Cairou, fondateur de Didaxis, l’un des leaders du portage salarial et 15ème recruteur français, décrypte le marché de l’emploi et les nouvelles formes de travail. Selon le président du Club des Entrepreneurs, l’heure est plus que jamais propice au travail indépendant. C’est ce qu’il expose dans son nouvel ouvrage « Tous indépendants. Créer un million d’emplois, c’est possible » publié aux éditions du Cherche-Midi. Rencontre.

A l’heure où la réforme Loi Travail 2 est à l’œuvre, Guillaume Cairou clarifie ses positions. Détruire le code du travail ? Le CDI ? Très peu pour le chef d’entreprise. « Je suis un fervent défenseur de l’emploi sous toutes ses formes et de l’entrepreneuriat, mais pour autant je ne suis pas un ubérisateur qui veut précariser l’ensemble des travailleurs français », confie ce dernier.

Reste que Guillaume Cairou constate, « sur les chiffres du travail indépendant, nous sommes les plus mauvais des pays développés. Mais depuis 2016 on ressent, avec l’économie collaborative, un regain d’intérêt pour ces nouvelles formes de travail. Nous avons un boulevard avec le nouveau gouvernement pour défendre l’activité professionnelle et ne plus opposer les indépendants aux salariés ».

Ce dernier rappelle que les indépendants composent une « famille très large ». « Historiquement, la France était un pays composé d’indépendants, notamment d’agriculteurs, de commerçants, d’artisans et de professions libérales réglementées ». Et aujourd’hui, qui sont les indépendants ?

« Derrière cette terminologie, on retrouve des gérants majoritaires de très petites entreprises, mais aussi les 1,1 million d’auto-entrepreneurs et les 900 000 entreprises individuelles. L’entrepreneur individuel en tant que tel, c’est une toute petite partie des travailleurs indépendants, avec des métiers qui restent très orientés vers l’artisanat, le commerce, les métiers de la santé, le bien-être et les services aux particuliers. Les prestations de conseil et les prestations scientifiques représentent un peu plus de 10 % des travailleurs indépendants. »

Quant à l’avenir, Guillaume Cairou porte un message optmiste. « Le travailleur de demain aura plusieurs casquettes : il ne sera pas l’un ou l’autre, mais probablement l’un et l’autre, en gérant plusieurs activités professionnelles en parallèle d’une activité principale s’il le souhaite, mais avec le même paquet de protection social ». « Face au chômage, il faut se former aux nouveaux métiers qui viennent remplacer les métiers d’hier », ajoute l’expert des nouvelles formes d’emploi. Aussi, ce dernier propose 10 pistes en faveur des indépendants. « L’idée n’est pas de rendre tous les salariés indépendants, mais de se protéger des aléas du chômage en ayant la capacité de se positionner en offreur de services, et non plus en simple subordonné d’un employeur », conclut ce dernier.
Retrouvez l’intégralité de cette interview dans L’Hebdo BoursePlus du 28 juin 201, pages 28-29